Paradis Fiscal

Les paradis fiscaux sont indissociables du fonctionnement de l'économie mondiale... Comment sont-ils parvenus à occuper une place aussi importante ?

Leur origine et leur développement s'effectueront durant deux grandes périodes de mondialisation économique, celle du XIX siècle et celle de la fin du XX siècle. C'est au XIXe siècle que la séparation nette du monde en Etats-nations s'impose. Chaque pays crée ses propres lois et nous assistons au développement d'une mondialisation économique marquée par une forte mobilité des capitaux internationaux. La question qui se pose alors est de savoir comment les Etats vont affirmer leur souveraineté nationale au moment où des acteurs économiques privés se mettent à sauter allègrement les frontières.

Deux principes s'imposent alors : la souveraineté exclusive de chaque Etat sur son territoire et le soutien des pays industrialisés à leurs entreprises phares et à leur internationalisation. La notion de gouvernance mondiale naît alors pour permettre de répondre au double objectif de soutenir la construction des Etats-nations et l'expansion internationale du capitalisme.

Les paradis fiscaux dans le cadre de la mondialisation

Le FMI a publié une étude faisant ressortir que les paradis fiscaux concentraient 50% des flux financiers internationaux. Il faut signaler que l'autorité statistique est la banque des règlements internationaux BRI et limite son analyse à la moitié des paradis fiscaux dans le monde à partir de 1983.

Nous pouvons classer les places offshore en trois catégories :

  • Londres,
  • Places financières des pays développés telles que : Autriche, Irlande, Suisse ect.,
  • Places Financières dites exotiques.

Définition d'une société Offshore

Une société offshore est une société immatriculée dans un pays avantageux fiscalement dans le cas où l'activité de celle-ci est en ligne avec la stratégie fiscale dudit pays. Afin de capter sur son territoire un maximum de capitaux étrangers, certains pays proposent une fiscalité réduite ou inexistante aux entrepreneurs "non-résidents". Un entrepreneur peut délocaliser tout ou partie de son activité vers un pays fiscalement avantageux et cela de manière tout à fait légale.

Nota bene - il n'est pas nécessaire d'être fortuné pour délocaliser des revenues vers des paradis fiscaux ainsi, bon nombre de commerciaux, travailleurs indépendants, consultants, courtiers et autres peuvent en bénéficier tout simplement.